Danger de certains médicaments pour l'audition

Mer. 09 avril 2014
avri.
09
Médicaments ototoxiques dégradent l'audition

Un traitement médicamenteux peut produire des dommages collatéraux extrêmement gênants. En effet, certains médicaments peuvent causer une dégradation de l’ouïe nécessitant le port de prothèses auditives correctives. 

Dans certains cas, l’arrêt du traitement peut s’accompagner d’un retour à la normale, mais la perte auditive peut également être irréversible. On les appelle les médicaments ototoxiques, c’est-à-dire qui produisent des lésions sur la cochlée ou sur le nerf auditif.

Médicaments et perte auditive : quels types de médicaments menacent votre audition ?

On répertorie types de médicaments ayant des effets indésirables sur la capacité auditive des patients:

  • Les diurétiques de l’anse, comme le Laslix ou l’Aldactone utilisés pour lutter contre l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque. Ils peuvent causer une perte auditive importante (jusqu’à 80 dB) sur l’ensemble des fréquences. Cependant, à l’arrêt de ce médicament, les effets s’estompent. 
  • Les dérivés salicylés, comme par exemple l’aspirine ou le Kardégic, qui, à trop forte dose, peuvent également causer une perte auditive, de 10 à 40 dB. La perte est réversible.
  • Les aminosides, antibiotiques utilisés par exemple pour traiter la tuberculose ou d’autres infections affectent l’audition. Les aminosides, comme le Tobradex ou l’Anibiosynalar causent une perte auditive semblable à la presbyacousie (perte auditive naturelle causée par le vieillissement des cellules), c’est-à-dire une perte qui touche principalement les fréquences aigües. Cette perte auditive est irréversible.
  • Les anticancéreux comme le Glivex ou le Methotrexat ont le même effet que les aminosides sur l’ouïe. 
  • Les traitements antipaludéens à l’instar de la quinine, à base d’un alcaloïde actif du quinquina (arbuste d’Équateur). Si elle diminue la réponse des muscles squelettiques aux stimuli nerveux, elle entraîne aussi des lésions de l’oreille interne traduites par des acouphènes ou de l’hypoacousie (diminution de l’acuité auditive). 

Que faire en cas de prise de médicaments ototoxiques et de perte d’audition ?

Pour pallier cette perte auditive, la seule solution permettant de récupérer une capacité d’écoute satisfaisante est d’opter pour des appareils auditifs. On conseille aussi de ne pas négliger les acouphènes qui peuvent nuire insidieusement sur la qualité de vie.

Ainsi, les effets secondaires de médicaments comme les aminosides doivent parfois être surveillés de près car leurs conséquences sur votre audition sont irréversibles, la seule solution étant l’appareillage auditif. Dans la mesure du possible, essayez de voir si un traitement alternatif existe.

Réagissez en postant un commentaire
Pas encore inscrit ?
Votre Email :

Choisissez un Pseudo :

Choisissez un mot de passe :

Déjà inscrit ?
Votre Email :

Votre mot de passe :

Plus d'articles “Toute l'Actualité de l'audition”
Test auditif en ligneTest auditif en ligneTest auditif en ligneTest auditif en ligne
Testez votre audition en ligne
VOUS SOUHAITEZ ÊTRE RAPPELé?
C'est rapide et gratuit !
Voir votre sélection d'aides auditives Choisissez votre appareil auditif Nos Engagements
Nos gammes d'appareils auditifs Nos gammes d'appareils auditifs