Une oreille 3D biocompatible mise au point !

Des chercheurs de l'université Cornell aux Etats-Unis ont mis au point une oreille en cartilage à partir d’une imprimante 3D. Un très bel espoir pour les personnes qui souffrent de difformité de naissance ou suite à un accident. Lumière sur la première oreille 3D biocompatible.

Oreille 3D obtenue par impression 3D

L’intérêt de faire une oreille imprimée en 3D 

Avant tout, il ne s’agit pas ici d’oreille interne mais d’oreille externe. L’oreille 3D concerne la partie extérieure c’est-à-dire le pavillon de l’oreille. ce dernier joue un rôle crucial dans la perception des sons, notamment sur l’origine sonore des bruits ou de la parole.

Le patient peut avoir une oreille interne intacte mais avoir un problème d’audition suite à l’absence ou la malformation du pavillon de l’oreille.

Mais l’oreille externe, quand elle est difforme ou manquante, peut également être source de complexe et de détresse psychologique. 

C’est pourquoi toute la recherche consiste à créer une oreille qui combine 3 critères : 

  • un aspect et un toucher naturel

  • la réussite de la greffe 

  • une fonction acoustique assurée

La greffe de l’oreille 3D pour une vie normale 

L’oreille imprimée 3D a été mise au point pour réaliser une greffe sur des patients qui ont perdu une oreille dans un accident, un cancer, ou qui ont une malformation congénitale.

La microtie est une maladie qui empêche le développement normal de l’oreille externe, l’oreille 3D pourrait être implantée chez les enfants. 1 à 4 enfants sur 10 000 en sont atteints et développent des troubles de l’audition car les sons arrivent de façon tronquée dans l’oreille interne.

L’oreille 3D obtenue à partir d’une imprimante 3D permettrait de donner la chance à ses enfants d’oublier leur handicap à l’aide d’une petite chirurgie réparatrice de l’oreille. Cette opération doit se pratiquer autour des 6 ans de l’enfant, moment où l’oreille est environ à 80 % de sa taille définitive.

Aplasie : malformation de l’oreille moyenne 

Lorsqu’un patient a une aplasie, il peut avoir une malformation au niveau des osselets (qui vibrent pour transmettre les sons au cerveau), un conduit auditif trop étroit et une malformation du pavillon. 

Esthétiquement, l’absence de pavillon ou la présence d’une petite partie d’oreille atrophiée entraîne un mal être important chez les personnes qui en souffrent. L’aplasie peut être unilatérale (un seul côté) ou bilatérale (entrainant des troubles auditifs supérieurs).

L’aplasie mineure de l’oreille  n’a pas de conséquence sur l’oreille interne du patient, cela signifie qu’il suffit de corriger la chaîne de transmission du son pour lui permettre de mieux entendre !

Maladie congénitale, il faut agir vite pour éviter aux jeunes enfants de prendre du retard sur le développement du langage. Après l’opération, un suivi avec un orthophoniste et un audioprothésiste garantissent d’excellents progrès.

Grâce à une chirurgie réparatrice de l’aplasie, le patient peut porter un appareil auditif pour corriger un problème d’audition comme n’importe quelle autre personne.

Comment fabrique-t-on une oreille 3D ? 

Les ingrédients pour réaliser une oreille imprimée via une imprimante 3D sont peu nombreux. En laboratoire, les chercheurs ont simplement utilisé du gel, composé de collagène et de cellules de cartilage (de vache).

Quelques jours suffisent aux chercheurs américains pour concevoir et faire naître une oreille 3D.

Quel est le process pour réaliser une oreille 3D biocompatible  ?

  • Une conception de l’oreille modélisée pour envoyer le modèle à l’ordinateur

  • Une impression de l’oreille en 24h

  • La mise en place du gel en 30 minutes 

  • La solidification du gel en 15 minutes 

  • Une immersion en milieu de culture pour le développement des cellules cartilagineuses vivantes

En quelques jours seulement, l’oreille imprimée est prête à être greffée !

Comment se développe l’oreille imprimée ? 

Oreille 3DEn quelques mois, des cellules de cartilage remplacent le collagène. L’étude jusque-là menée sur des animaux a montré qu’il suffisait de 3 mois pour que le cartilage se développe ! La grande nouveauté est que l’oreille 3D à base de vrai cartilage dure dans le temps, notamment une fois implantée. 

Une prouesse technique qui pourrait remplacer les prothèses de pavillon d’oreille jusque-là très mal tolérée.

Quels espoirs pour l’oreille 3D ?

L’oreille obtenue par impression 3D a pour but d’être greffée dans le cadre d’une reconstruction de l’oreille. Elle doit donc offrir un maximum de compatibilité avec le receveur.

Afin de limiter les risques de rejet lors de la greffe d’oreille 3D, le souhait des scientifiques est de pouvoir utiliser les cellules du patient pour le développement du cartilage. 

Les équipes de chercheurs américains qui ont développé cette technique de création d’une oreille humaine en 3D espèrent que des tests sur l’être humain seront possibles dans les 3 ans à venir.

Cette oreille 3D biocompatible pourrait changer la vie de nombreuses personnes complexées (microtie, aplasie, ablation du pavillon de l’oreille) et souffrant d’un défaut d’audition. 

D’autres chercheurs travaillent sur la protection de l’audition en cas d’exposition à un bruit fort, découvrez l’avenir de la protection auditive par une simple injection qui remplacerait un casque anti-bruit.

Partagez
Réagissez en postant un commentaire
Pas encore inscrit ?
Votre Email :

Choisissez un Pseudo :

Choisissez un mot de passe :

Déjà inscrit ?
Votre Email :

Votre mot de passe :

Plus d'articles “Toute l'Actualité de l'audition”

Nos engagements

  • Dernières générations d'appareils
    Dernières générations d'appareils
  • Audio Diplômé d'Etat
    Audio-prothésistes D.E 5 jours/7
  • Suivi & réglages inclus
    Suivi & réglages inclus
  • Les prix transparents les plus bas
    Les prix transparents les plus bas
  • Garantie 4 ans
    Garantie
    4 ans
  • Tiers payant 100% santé
    Tiers payant 100% santé
  • Enseigne Exclusive Audition
    Enseigne Exclusive Audition
  • Paiement 48 fois sans frais
    Paiement en
    48 fois sans frais