Quel est le lien entre Traumatisme sonore et destruction des synapses ?

Jeu. 27 décembre 2018
déc.
27

Le système de l’oreille est un appareil fragile ! Le moindre choc sonore peut entraîner une surdité brusque irréversible. Les principales victimes sont les cellules ciliées, cellules sensorielles de la cochlée, et les synapses chargées de transmettre les informations auditives pour leur compréhension. Comment fonctionne ce mécanisme ?
Ideal Audition vous explique le phénomène du traumatisme sonore.

Traumatisme sonore Rappel sur le fonctionnement de l’audition : du pavillon jusqu’au cerveau

L’oreille externe va permettre de capter les sons et les paroles dans l’environnement. Ils sont ensuite transmis le long de l’oreille moyenne sous la forme de vibrations. 

Ces dernières arrivent dans la cochlée qui contient les cellules ciliées en lien avec les synapses, qui représentent les connexions entre les neurones. C’est là que les sons sont analysés et compris.

L’appareil auditif n’est autre qu’un jeu de dominos qui peut être interrompu à différents moments et de façon plus ou moins irréversible. C’est pourquoi il est important d’en prendre grand soin !
Pour plus de détails sur le fonctionnement de l’audition, consultez notre article complet ici.

Que se passe-t-il dans l’oreille après un traumatisme sonore ?

Après un traumatisme sonore, les cellules ciliées touchées dans l’organe de Corti meurent quasiment immédiatement, entrainant ensuite la destruction des synapses : C'est la surdité brusque.

Or, les cellules qui transmettent le son capté en le transformant en information électrique ne se renouvèlent pas.
Dans les heures qui suivent le choc, on observe une augmentation du liquide dans l’oreille situé dans le canal cochléaire. En réaction, les cellules ciliées produisent en grande quantité du glutamate, qui entraine la mort des synapses dans la semaine qui suit et donc une perte auditive.
Comment empêcher cette réaction de l'oreille pour limiter la perte des connexions électriques liées à l’audition ?

Une solution post traumatisme sonore

Jouer sur le volume de l’endolymphe, un liquide présent dans l’oreille riche en potassium, pourrait bien être une clé pour gérer les traumatismes auditifs !
Une étude américaine qui a été publiée dans la Proceedings of the National Academy of Sciences a révélé qu’il était possible de préserver les synapses en jouant sur le volume d’un liquide naturellement présent dans l’oreille.

Après un traumatisme sonore, la quantité de l’endolymphe augmente et c’est ce qui provoque la mort des cellules si précieuses pour l’audition.
En jouant sur le niveau de la production de liquide, les scientifiques peuvent sauver les cellules ciliées touchées par un choc sonore et donc protéger les synapses détruites par ricochet.
Comment ? En injectant de l’eau salée à travers le tympan pour limiter la production de l’endolymphe, ce qui permet de sauver environ la moitié des synapses concernées.

Pour le moment à l’état d’essai en laboratoire, cette technique pourrait bientôt être testée sur des personnes ayant subi des chocs auditifs. Un véritable espoir pour limiter la perte auditive suite à un accident ou la maladie de Ménière !

Réagissez en postant un commentaire
Pas encore inscrit ?
Votre Email :

Choisissez un Pseudo :

Choisissez un mot de passe :

Déjà inscrit ?
Votre Email :

Votre mot de passe :

Plus d'articles “Toute l'Actualité de l'audition”
Test auditif en ligneTest auditif en ligneTest auditif en ligneTest auditif en ligne
Testez votre audition en ligne
VOUS SOUHAITEZ ÊTRE RAPPELé?
C'est rapide et gratuit !
Voir votre sélection d'aides auditives Choisissez votre appareil auditif Nos Engagements
Nos gammes d'appareils auditifs Nos gammes d'appareils auditifs