Surdité professionnelle et prothèse auditive

Surdité professionnelle et prothèse auditive
 

Surdité professionnelle : de quoi parle-t-on ? La surdité professionnelle revêt plusieurs formes. Dans le premier cas, il peut s’agir d’une surdité causée par l’environnement de travail suite à une exposition au bruit répétée. Dans le second cas, il s’agit de l’apparition d’une presbyacousie indépendante des conditions de travail liée simplement à l’âge et pouvant survenir chez de jeunes séniors. Faisons le point pour présenter ces phénomènes et y faire face.

Surdité professionnelle causée par une exposition au bruit

27 % des salariés sont exposés à des volumes sonores supérieurs à 85 dB d’après la médecine du travail. Certaines professions se retrouvent davantage exposées au bruit que d’autres. 

C’est le cas par exemple pour les travailleurs dans le bâtiment ou en usine, mais aussi pour des chefs de chantier amenés à se rendre sur des sites bruyants ou encore pour des professions manuelles comme les vitriers ou les ébénistes.

L’exposition répétée à un bruit fort dans le travail, sans les protections auditives adéquates qui sont pourtant une prévention des risques auditifs essentielle, peut entraîner des lésions dans l’oreille, causant peu à peu à la mort de cellules auditives. Conséquence, la personne entend de moins en moins bien ou bien voit apparaître des sifflements ponctuels ou constants (les acouphènes). C’est ce qu’on appelle la surdité professionnelle.

Il peut aussi être question d’une surdité brusque causée par un bruit unique d’une intensité sonore importante. Après un choc sonore, certaines personnes peuvent développer une grande sensibilité aux sons.

Afin de retrouver une capacité auditive satisfaisante, mais aussi pour apprendre à mieux supporter les sifflements gênants ou les agressions sonores, le port de l’appareil auditif s’impose pour les travailleurs.

Surdité professionnelle & prothèse auditive

Comment trouver la bonne solution auditive sans être gêné au quotidien par des EPI (équipement de protection individuelle) spécifiques comme un casque anti-bruit ? Comment bien s’orienter pour mieux entendre tout en pouvant se protéger dans le cadre de son activité professionnelle ? À chaque patient son type d'appareil auditif : un professionnel de l’audition incarne le meilleur conseiller pour choisir les audioprothèses adaptées à des habitudes de vie données.

Bon à savoir : un accident auditif donne lieu à un diagnostic de surdité au travail. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de la médecine du travail pour savoir comment demander une prise en charge à votre employeur. A partir de 100 dB de perte auditive, le travail devient travailleur handicapé. Il faut un déficit de 35 dB sur la meilleure oreille pour percevoir une indemnisation.

Surdité professionnelle et presbyacousie précoce

La presbyacousie est un phénomène naturel qui se caractérise par le vieillissement des différents organes de l’audition. Les conséquences sont une perte progressive de l’acuité auditive dans le temps sur les fréquences aiguës ou graves et sur l’une des oreilles ou les deux. La perte d’audition peut tout à fait apparaître sur un sujet considéré comme jeune, comme un sénior de la première tranche d’âge, qui soit encore en activité professionnelle.

Afin de pallier une perte de la capacité auditive chez des sujets jeunes (petite cinquantaine notamment), le recours à des aides auditives numériques est de rigueur. En combinant un bon modèle d’audioprothèse et une bonne adaptation, le patient peut retrouver une très bonne capacité auditive sans être gênée par le bruit au travail ou limité dans sa perception des voix en réunion ou en déjeuner d’affaire.

Comment combiner presbyacousie et vie professionnelle ?

Le saviez-vous ? 60 % de la compréhension auditive sont issus de 5 % de l’énergie sonore dans les aigus. 

Souvent ignorée, la perte auditive liée à l’activité professionnelle ou découlant de l’exposition au bruit sur le lieu de travail met un certain temps à être diagnostiquée.

Quels sont les signes d’une perte auditive chez le sujet jeune ?


  •  Mauvaise perception des voix en environnement bruyant (surdité de perception)
  •  Difficulté à comprendre le discours de l’interlocuteur
  •  Baisse des fréquences aiguës / perte de certains sons
  •  Gêne dans le bruit
  •  Isolement social


Prendre en charge sa presbyacousie en activité professionnelle : les bons réflexes et les aides financières 

Dès les premiers symptômes, qu’ils se manifestent pendant l’activité professionnelle ou dans la vie privée, le patient doit absolument s’orienter vers un médecin ORL. Ce rendez-vous sera l’occasion de faire des examens pour faire un état des lieux de l’audition (audiométrie objective et audiogramme). Que ce soit en cas de surdité de perception ou à la suite d’un choc, le meilleur traitement n’est autre que le port de prothèses auditives adaptées au sujet actif.

Apprivoiser ses aides auditives jeunes, c’est aussi se donner les moyens de limiter l’évolution de la perte auditive et préserver son système auditif du vieillissement.

L’audioprothésiste de votre choix pourra ensuite vous proposer un appareillage adapté aux surdités professionnelles pour optimiser votre capacité auditive, en limitant les conséquences sur votre bien-être et votre productivité. 

Il pourra aussi proposer des solutions plus pointues en matière de protection du bruit au travail pour les professionnels concernés.

Besoin de faire le point sur les aides financières pour prévoir un appareillage auditif ? Nos experts en audition sont à votre disposition pour étudier votre dossier et vous aider à travailler sereinement.

Réagissez en postant un commentaire
Pas encore inscrit ?
Votre Email :

Choisissez un Pseudo :

Choisissez un mot de passe :

Déjà inscrit ?
Votre Email :

Votre mot de passe :

Plus d'articles “Conseils pour votre audition”
Être rappelé
Prendre RDV
VOUS SOUHAITEZ ÊTRE RAPPELé?
C'est rapide et gratuit !
PRENDRE UN RENDEZ-VOUS