Troubles cognitifs : préserver votre audition pour les éviter

Troubles cognitifs : préserver votre audition pour les éviter
 

Les troubles cognitifs touchent différents domaines de la vie de tous les jours, de la faculté de trouver ses mots en passant par la capacité à résoudre des problèmes ou encore à se souvenir. 

Dès l’âge de 75 ans, une personne a deux fois et demi plus de risques de développer une maladie dégénérative de type Alzheimer chez les personnes atteintes de surdité.

Troubles auditifs et replis social

Troubles cognitifs évités en préservant l'audition Selon une étude AcouDem réalisée par le GRAP (groupe de recherche sur Alzheimer et la presbyacousie) sur un échantillon de personnes vivant en établissement de plus de 75 ans, il a été montré que 42 % d’entre eux souffraient d’un repli social à cause d’une presbyacousie.

Plus le patient est âgé, plus il combine les troubles auditives et les troubles cognitifs.
La conséquence est une incapacité à interagir avec autrui, à des difficultés à se distraire (par la conversation, l’écoute de la musique, ou la télévision). 

Coupé de son environnement, la personne souffrant de troubles auditifs s’enferme sur elle-même et ne parvient plus à communiquer, ce qui, à terme, entraine l’apparition de troubles cognitifs.

Un terrain pour un cerveau qui fonctionne de moins en moins bien

La mémoire repose en partie sur les sons captés, moins le patient entend, moins il peut enregistrer de nouveaux sons. La création de nouveaux souvenirs étant limitée, le déclin cognitif s’amorce.

L’état de démence est avéré chez plus de 70 % des personnes ayant des pertes d'audition, contre 52 % chez les personnes qui entendent bien.

Avec un appareil auditif, le patient souffrant d’une surdité, quelle qu’elle soit, peut de nouveau entendre une palette sonore variée. Grâce à une solution auditive réglée selon la sensibilité du patient et ses habitudes de vie, ce dernier peut de nouveau retrouver une place normale dans la société, et donc entretenir son cerveau.

Pour être au clair, faites le point sur le fonctionnement de votre audition.

Quelle prévention contre le vieillissement du cerveau et éviter ces troubles cognitifs ?

La seule solution est de réagir très rapidement aux premiers troubles auditifs. Dès que le patient remarque qu’il a du mal à entendre certains sons, qu’il est nécessaire de faire répéter, que suivre une conversation lui demande beaucoup de concentration, il faut consulter.

Aller voir un audioprothésiste peut permettre de faire un premier état des lieux mais la prescription médicale d’aides auditives se fait uniquement par un médecin ORL.
Pour commencer à regarder les solutions de correction de l'ouïe, rendez-vous sur la page dédiée à la recherche d'appareil auditif parmi de nombreux critères.

Avec un appareillage précoce ou une bonne prévention (par le port de protection auditive) en cas d’exposition au bruit, il est possible de combattre les maladies neurodégénératives.
Les équipes d’Ideal Audition sont à votre disposition pour toutes questions à ce sujet !


Nicole, 67 ans Eslby
J'ai l'impression de moins bien entendre, est ce que je dois m'inquiéter pour mon cerveau ? 

Audioprothésiste, Idéal Audition
En prenant les troubles auditifs dès leur apparition, le patient n'a pas le temps de subir la perte auditive. Pris rapidement, les symptômes sont estompés par le port d'appareils auditifs réglés sur mesure afin de l'aider à retrouver une vie normale et à préserver l'état de son cerveau.
Jacques, 71 ans Lavit
Ma femme n'ose pas faire répéter quand nous sommes en repas de famille. Du coup elle ne suit plus aucune conversation. Comment puis-je l'aider ? 

Audioprothésiste, Idéal Audition
Il faudrait d'abord qu'un ORL puisse voir de quel type de surdité elle est atteinte, s'il s'agit bien d'un problème auditif au niveau de l'oreille. Si c'est le cas, il pourra l'aider à solutionner le problème par une simple intervention (comme le retrait d'un bouchon de cérumen). ou en l'orientant vers un audioprothésiste pour envisager de trouver des appareils auditifs qui lui conviennent. Si ce n'est pas le cas, des examens complémentaires pourront être demandés par votre médecin traitant.
Réagissez en postant un commentaire
Pas encore inscrit ?
Votre Email :

Choisissez un Pseudo :

Choisissez un mot de passe :

Déjà inscrit ?
Votre Email :

Votre mot de passe :

Plus d'articles “Conseils pour votre audition”
Test auditif en ligneTest auditif en ligneTest auditif en ligneTest auditif en ligne
Testez votre audition en ligne
VOUS SOUHAITEZ ÊTRE RAPPELé?
C'est rapide et gratuit !
Voir votre sélection d'aides auditives Choisissez votre appareil auditif Nos Engagements
Nos gammes d'appareils auditifs Nos gammes d'appareils auditifs