Tout savoir sur le dépistage de la surdité

Le dépistage de la surdité consiste à analyser la capacité auditive d’un individu, peu importe son âge. Le dépistage auditif permet de détecter les troubles de l’audition, le point de départ pour la recherche d’une cause mais aussi la condition obligatoire pour proposer une solution. Objectif : aider la personne à entendre le mieux possible. Réaliser un dépistage de la surdité rapidement permet une meilleure prise en charge du trouble auditif. Focus sur le dépistage des troubles de l’audition chez l’enfant et chez l’adulte !

depistage surdité enfant adulte

Le dépistage auditif chez le bébé 

Plus le trouble auditif est dépisté tôt, meilleure sera la vie de l’enfant. En effet, l’audition joue un rôle essentiel dans le développement cognitif et dans l’acquisition du langage.

Les différentes causes des troubles de l’audition chez le bébé : 

  • surdité génétique : 2 cas de surdité sur 3 sont transmis par un gène (par l’un des parents ou par les deux)

  • surdité due à une infection chez la mère pendant la grossesse : rubéole, rougeole, etc.

  • trouble auditif découlant de la prématurité avec une malformation de l’oreille 

  • trouble périnatal : du à une traumatisme post-accouchement ou à la prise d’un médicament ototoxique 

  • surdité de perception : due à une cause infectieuse (méningite purulente)

  • surdité de transmission : due à une ou plusieurs otites séreuses (liquide derrière le tympan qui englue les osselets)

Comment se passe le dépistage auditif chez le bébé ? 


Le dépistage auditif du nouveau-né est réalisé à la maternité, généralement au 3ème jour de vie.

Il consiste à évaluer la production de sons dans les oreilles du bébé.

Indolore et très rapide, le dépistage de la surdité ne réveille même pas un bébé qui dort. Une puéricultrice utilise un petit appareil qui va mesurer le bruit dans l’oreille de bébé.

Par un tube positionné à l’entrée de l’oreille (otoémissions acoustiques automatisées - OEAA), des sons très faibles sont envoyés. 

Deux possibilités de résultats : 

  • réponse négative aux troubles auditifs : l’enfant a montré des réactions aux sons émis 

  • réponse positive aux troubles auditifs : l’enfant n’a pas réagi aux sons émis 


En cas de résultats du dépistage de la surdité en dehors des résultats attendus, les parents pourront creuser la piste des troubles de l’audition avec un médecin ORL pédiatrique. Dans un second temps, un ORL pédiatrique pourra pratiquer ce second test de dépistage de la surdité : les potentiels évoqués auditifs automatisés (PEAa). Il s’agit d un capteur positionné sur la crâne qui va enregistrer les ondes cérébrales lors de tests sonores.


Les signes de surdité chez l’enfant 

La Société Française de Pédiatrie a répertorié les différentes indicateurs d’une mauvaise audition chez le jeune enfant. En fonction de la tranche d’âge qui coïncide avec des étapes du développement dit normal, certaines manifestations peuvent alerter les parents sur l’existence d’un souci d’audition.


Récapitulatif des signes à surveiller en cas de suspicion de surdité chez l’enfant 

Chez le bébé de 0 à 3 mois

  • Pas de réaction aux bruits (l’enfant de sursaute pas et ne montre pas de changement d’expression faciale)

  • Vives réactions aux vibrations et au toucher(hypersensibilité tactile) 

  • Sommeil très calme et moins agité que les bébés du même âge

Chez le bébé de 3 à 12 mois 

  • Sons émis non mélodiques 

  • Absence de babillage (sons émis répétés) 

  • L’enfant ne gazouille pas 

  • L’enfant ne réagit pas à un bruit ou une voix (il ne tourne pas la tête vers l’origine du son)

  • L’enfant n’apprécie pas les jouets sonores qui sont très stimulants chez les autres 

  • L’enfant ne réagit pas quand on l’appelle par son prénom 

Chez le bébé entre 1 et 2 ans 

  • L’enfant ne parle pas 

  • L’enfant ne montre pas ses jouets quand on en parle (il ne pointe pas du doigt)

  • La communication ne passe que par les gestes en montrant les éléments 

  • On note une absence d’intérêt pour ce qui n’est pas dans le champ de vision de l’enfant 

  • Des sons incontrôlés sont émis sans rythme et sans mélodie 

Chez l’enfant de 2 à 3 ans 

  • L’enfant montre un retard de parole et un retard de langage 

  • L’enfant peut montrer des troubles du comportement relationnel, on note un retrait ou une agitation

L’enfant après 3 ans 

  • L’enfant présente un retard de langage / trouble de l’oralité 

  • Parole non acquise 

  • L’enfant peut montrer des troubles du comportement (agitation, replis)

  • L’enfant peut montrer des difficultés d’apprentissage 


En cas de doutes ou d’observations de la part des équipes des structures collectives (crèche, garderie, école), les parents ne doivent pas hésiter à consulter un médecin ORL pédiatrique ou à en parler à leur médecin de famille. Pour plus d'informations, consultez notre article sur la surdité de l'enfant.

Les conséquences du dépistage de la surdité chez l’enfant 

Dépister une surdité chez le bébé ou l’enfant permet ensuite de poser un diagnostic.

En fonction, l’enfant sera pris en charge par un médecin ORL ou pas un ensemble de professionnels de santé parfaitement adaptés à ses troubles de l’audition.

Pour permettre à l’enfant d’avoir un développement normal, il est possible d’avoir recours à différents dispositifs : 

  • les aérateurs tympaniques ou yoyos

  • les implants cochléaires

  • les aides auditives pour enfant 

Le dépistage auditif chez l’adulte 

Le dépistage de la surdité chez l’adulte intervient lorsque le patient ressent une gêne auditive dans sa vie quotidienne ou après un traumatisme sonore.

Bien souvent, ce sont des petits symptômes anodins qui additionnés les uns aux autres vont entraîner une gêne de l’audition. Faire répéter votre interlocuteur, augmenter le son de la télévision en passant d’un volume sonore de 12 à 14, avoir une mauvaise compréhension des mots (prendre un mot pour un autre comme “départ” pour débat”). Tous ces signes sont là pour vous indiquer qu’il est temps de dépister un trouble auditif.

Des tests auditifs en ligne sont accessibles à tous et gratuits, ils permettent une première prise de conscience.

Où faire un dépistage de la surdité pour adulte ? 

En premier lieu on pense au médecin ORL, spécialisé dans les troubles auditifs. Il peut faire passer des tests auditifs qui permettront de déterminer un certain degré de perte auditive. Cet examen est essentiel pour orienter le patient soit vers un appareillage (appareil auditif), soit vers une opération (implant, opération otospongiose, etc.).

Les centres auditifs proposent également des bilans auditifs. Ils sont gratuits et ne remplacent pas le test chez le médecin ORL, seul habilité à délivrer une ordonnance pour une correction auditive. L'audioprothésiste fait passer des tests d'écoute de sons et de compréhension de mots afin de comparer ses mesures avec l'audiogramme de l'ORL et proposer la bonne correction auditive.

Comment se déroule le dépistage de la surdité chez un adulte ? 

Dans un premier temps, il faut d’abord évaluer la capacité auditive du patient. Le meilleur moyen de mesurer s’il y a une perte auditive est de procéder à des tests audiométriques qui ont pour objectif de définir les sons perçus et les sons non perçus.

L’audiogramme tonal permet de déterminer les fréquences et les niveaux sonores entendus par le patient. Ce test se déroule avec un casque auditif.

Le test de compréhension sonore est aussi un outil très intéressant qui permet d’évaluer les difficultés d’intelligibilité de la parole. Des mots sont émis sur une bande sonore et la personne qui passe un dépistage auditif doit simplement les répéter. Les niveaux sonores et les bruits ambiants varient en fonction des séries afin de rendre plus difficile la compréhension des mots.

Résultats du dépistage auditif de l’adulte 

Lorsque les tests montrent que certaines fréquences ne sont pas perçues, il y a un trouble de l’audition. Quels sont les repères de la perte auditive ? 

  • Plus de 20 dbs : perte d’audition légère

  • Entre 40 et 70 : perte d’audition moyenne

  • Entre 70 et 90 : perte d’audition sévère

  • Plus de 90 décibels : perte auditive profonde


Vous l’aurez compris, le dépistage auditif est une étape clé pour espérer retrouver une audition normale. Chez l’enfant, bien entendre est essentiel pour sa construction et son développement psycho-social et intellectuel. Chez l’adulte, il s’agit plutôt de retrouver une capacité auditive qui permette d’avoir une vie normale. Dans les deux cas, la meilleure chose à faire est de se faire dépister !

Claudine, 68 ans, Meaux
Bonjour, est-ce que le test auditif chez l'audioprothésiste suffit pour obtenir des appareils auditifs ?
Audioprothésiste Idéal Audition
Le test auditif avec un audioprothésiste permet d'évaluer les pertes en termes de fréquences sonores et de niveaux. Par contre seul le médecin ORL est apte à faire une prescription de correction auditive par une ordonnance. Si vous passez d'abord par un audioprothésiste, il faudra prendre rendez-vous chez un médecin ORL puis retourner chez l'audioprothésiste pour faire un essai d'appareil auditif. Le test que nous réalisons a pour objectif de déterminer les besoins e n correction auditive mais nous n'établissons pas de diagnostic ou d'ordonnance.
Partagez
Réagissez en postant un commentaire
Pas encore inscrit ?
Votre Email :

Choisissez un Pseudo :

Choisissez un mot de passe :

Déjà inscrit ?
Votre Email :

Votre mot de passe :

Plus d'articles “Conseils pour votre audition”

Nos engagements

  • Dernières générations d'appareils
    Dernières générations d'appareils
  • Audio Diplômé d'Etat
    Audio-prothésistes D.E 5 jours/7
  • Suivi & réglages inclus
    Suivi & réglages inclus
  • Les prix transparents les plus bas
    Les prix transparents les plus bas
  • Garantie 4 ans
    Garantie
    4 ans
  • Tiers payant 100% santé
    Tiers payant 100% santé
  • Enseigne Exclusive Audition
    Enseigne Exclusive Audition
  • Paiement 48 fois sans frais
    Paiement en
    48 fois sans frais